Leviers territoriaux pour réduire l’utilisation et les risques liés aux produits phytopharmaceutiques : Appel à projets

Leviers territoriaux pour réduire l’utilisation et les risques liés aux produits phytopharmaceutiques : Appel à projets

15 octobre 2018 0 Par Mylène

Comment agir à l’échelle paysagère ou territoriale pour favoriser la résilience des agroécosystèmes vis-à-vis des bioagresseurs et limiter les besoins et/ou réduire les impacts sur la santé humaine et l’environnement des produits phytopharmaceutiques ?

Date limite de dépôt des lettres d’intention : 10 décembre 2018 à 12h

Date du séminaire de construction : 29 janvier 2019 à Paris

Date lite de dépôt des dossiers complets : 5 avril 2019 à 12h

Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, le ministère des solidarités et de la santé, le ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation et le ministère de la transition écologique et solidaire lancent conjointement cet appel à projets de recherche et innovation dans le cadre de l’axe 2 « Améliorer les connaissances et les outils pour demain et encourager la recherche et l’innovation » du plan Ecophyto. 

La dotation financière prévue est de 2 millions d’euros, crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses affectés à l’Agence française de la biodiversité.

L’objectif est d’identifier des leviers à l’échelle des territoires pour limiter en amont les besoins de recourir à un usage des produits phytopharmaceutiques et pour réduire en aval les expositions et les impacts non intentionnels.

Concernant les leviers permettant de limiter le recours aux produits phytos, il est notamment attendu des projets sur : 

  • La régulation de la pression des bioagresseurs à l’échelle des paysages
  • Le développement d’outils permettant l’optimisation de l’organisation spatiale des parcelles et de la diversification des cultures
  • L’adaptation aux contextes spécifiques des infrastructures agroécologiques
  • La scénarisation spatiale et pluriannuelle des solutions proposées à l’échelle d’un territoire avec une évaluation économique, sociale et environnementale de leur viabilité.

Concernant les leviers permettant de réduire et éviter le transfert et les effets non intentionnels des produits phytos, sont attendus des projets sur : 

  • La quantification des voies d’exposition à l’échelle du paysage, des populations humaines et des écosystèmes
  • Des outils de modélisation intégrant les transferts et voies d’exposition
  • L’optimisation de la mise en place d’infrastructure agroécologiques permettant l’interception et la dégradation des produits phytos

Concernant les leviers sociaux, économiques et réglementaires, sont attendus des projets sur : 

  • L’identification et l’évulation de leviers individuels et collectifs pour accompagner le changement
  • L’analyse spatio-temporelle coûts/bénéfices des solutions à l’échelle d’un territoire ou bassin de production
  • L’application de démarches participatives
  • L’analyse du réseau d’acteurs et des mécanismes de construction d’un projet intégré au niveau d’un territoire