Projet ZERRAC : Lutter contre le campagnol des champs en agriculture de conservation

Projet ZERRAC : Lutter contre le campagnol des champs en agriculture de conservation

9 juillet 2018 0 Par Mylène

Le campagnol des champs, Microtus arvalis, est un mammifère rongeur de la famille des Cricétidés.

Ce petit rongeur qui ne pèse pas plus de 50 grammes creuse des galeries très ramifiées et peut occasionner des dégâts importants sur prairies, jeunes colza et jeunes céréales. Le seuil de nuisibilité est atteint autour de 200 individus par hectare selon les cultures et les stades.

Il est présent sur la majorité du territoire français et des pullulations ont été observées dans des zones d’élevage dominées par les prairies permanentes mais aussi dans des zones de grandes cultures où les impacts sont sévères. 

L'agriculture de conservation particulièrement exposée

Les systèmes sans labour, utilisant des techniques comme le semis direct sont tout particulièrement exposés aux pullulations de campagnols. En effet ces systèmes, visant à réduire au maximum les perturbations du sol pour favoriser l’activité biologique, ne permettent pas la destruction des galeries et sont donc favorables au développement des campagnols. Dans ces cas les densités de ces rongeurs peuvent atteindre plusieurs centaines à l’hectare, avec des pertes pouvant aller jusqu’à 80% de la production.

Indices de la présence de campagnols des champs sur une parcelle de soja en semis direct. © Geoffroy COUVAL

Des incides pour les repérer

Indices de la présence de campagnols des champs. © Geoffroy COUVAL

Ce petit rongeur s’installe à 50cm sous terre dans un nid d’herbes sèches, en forme de boule. Il creuse des galeries très ramifiées, pourvues de nombreuses issues.

Ces trous d’entrées sont bien visibles, comme sur la photo ci-contre.  Pour savoir si le foyer est actif, il faut repérer les petites crottes cylindriques de couleur noire à verdâtre. 

ZERRAC : Zone Expérimentale de Régulation des Rongeurs en Agriculture de Conservation

Dans le cadre du plan Ecophyto 2, la FREDON Franche-Comté avec la DRAAF Bourgogne Franche-Comté, la Chambre d’Agriculture du Jura, la Chambre d’Agriculture de Bourgogne Franche-Comté et le Laboratoire Chrono-Environnement de l’Université Bourgogne Franche-Comté ont créé en 2016 la Zone Expérimentale de Régulation des Rongeurs en Agriculture de Conservation (ZERRAC) à Saint Aubin dans le département du Jura avec 8 exploitations agricoles engagées en agriculture de conservation.

3 objectifs majeurs pour cette zone d’expérimentation :

  • Mettre en place un suivi des populations de campagnol des champs sur le long terme pour mieux comprendre leurs dynamiques spatiales et temporelles dans un paysage de grandes cultures privilégiant les semis directs sous couvert végétal
  • Concevoir et expérimenter des méthodes de lutte alternatives et/ou complémentaires à l’utilisation de la bromadiolone, tout en diminuant l’usage des produits phytosanitaires. Dans un premier temps, on testera l’utilisation d’une herse. Il s’agira alors d’évaluer l’efficacité de ces méthodes, leurs impacts sur les rendements en termes de qualité et quantité, ainsi que leurs effets sur l’activité biologique du sol.
  • Procéder, si possible, au suivi des prédateurs de campagnols : réponse numérique, réponse fonctionnelle (variations du régime alimentaire) et écotoxicologie.
Passage de herse dans un couvert végétal © Geoffroy COUVAL

Les expérimentations vont se poursuivre sur plus d’une dizaine d’années afin d’observer plusieurs cycles de pullulations. Même si des résultats intermédiaires pourront être produits, il faudra être patient pour connaître les conclusions de ce projet !

En attendant vous pouvez consulter le site www.campagnols.fr pour connaître les autres expérimentations en cours et pour plus d’informations sur les campagnols des champs mais aussi sur les campagnols terrestres.

Pour suivre l’évolution des populations de campagnols et le risque associé près de chez vous, consultez les BSV Prairies de Bourgogne Franche-Comté.