Visite du projet EXPE COSYNUS 2021

Visite du projet EXPE COSYNUS 2021

L’objectif du projet COSYNUS est de co-construire des systèmes de cultures maraîchers sous abris froids intégrant différentes stratégies, renforçant la régulation naturelle des ravageurs, contribuant ainsi à réduire l’usage des produits phytosanitaires (Source : Carte d’identité du projet). Le projet est ainsi situé sur 3 sites et entretient un partenariat avec les réseaux DEPHY Maraîchage de Bourgogne-Franche-Comté.

Dans le cadre du projet DEPHY EXPE COSYNUS (Conception de Systèmes maraichers favorisant la
Régulation Naturelle des organismes Nuisibles), le GRAB a organisé jeudi 20 mai 2021 une visite sur
le thème de la biodiversité fonctionnelle. A cette occasion, une vingtaine de producteurs et de
techniciens ont pu échanger et découvrir les divers leviers agroécologiques mis en place le site situé
à Châteaurenard (13).

Cet essai-système accueilli chez un producteur en maraîchage biologique sous
abri froid s’appuie sur la régulation naturelle des ravageurs et l’autoproduction d’auxiliaires. Ainsi,
diverses Infrastructures AgroEcologiques (IAE) intra- et extra-parcellaires ont été présentées par
Jérôme Lambion, ingénieur d’expérimentation.

  • D’une part, des espèces vivaces ont été plantées ou semées sur les bordures intérieures (lotier, achillée, alysse, souci) et à l’extérieur de l’abri (achillée et lotier).
  • D’autre part, des espèces annuelles sont intégrées dans les cultures : des plantes-relais (blé/éleusine), ainsi que des plantes nectarifères (alysse) qui favorisent notamment la présence de syrphes.
  • Par ailleurs, des zones réservoir (féverole et céréales) abritant des pucerons spécifiques sont semées à l’intérieur de l’abri afin d’assurer une présence précoce et abondante des coccinelles et des parasitoïdes. Des haies composites, des gites à chauves-souris ou encore des nichoirs à oiseaux complètent le dispositif à l’échelle de l’exploitation.
  • Enfin, la gestion raisonnée de l’enherbement et les transferts actifs d’auxiliaires entre les aménagements et la culture sont aussi proposés comme leviers dans ce projet.

En 2021, les céréales semées à l’automne 2020 se sont avérées particulièrement intéressantes : la présence importante de pucerons spécifiques des céréales a permis dès février-mars une forte augmentation des populations de parasitoïdes et de coccinelles, qui ont rapidement migré dans la culture, permettant de contrôler l’attaque de pucerons, sans traitement ni lâcher.

Contact : Jérôme LAMBION, porteur de projet – GRAB / jerome.lambion@grab.fr – 04 90 84 01 70

Article extrait de la DEPHY news de juin 2021