ENVISOL : Vers une approche globale pour les plateaux calcaires à potentiel limité

Groupe 30000 porté par la Chambre d'agriculture de Côte d'Or

Nombre d’exploitations : 14

Année de constitution : 2012, Reconnaissance GIEE en 2016 et 30000 en 2017

Situation géographique : Nord Côte d’Or, Sud Yonne et Haute Marne

Enjeux Territoriaux

Sur ce territoire de grandes cultures où l’on retrouve majoritairement des plateaux calcaires à potentiels limités, les exploitations principalement spécialisées colza – blé – orge Hiver, rencontrent des problématiques communes :

  • Zone à faible valeur ajoutée à l’hectare donc beaucoup de SAU/exploitation
  • Forte dépendance aux engrais de synthèse due à l’absence d’élevage
  •         Utilisation importante de produits phytos avec un impact négatif sur la vie des sols, la qualité eau/air et les résultats économiques 

  • Filières et systèmes de collecte spécialisés colza blé orge donc peu de débouchés pour les autres cultures ce qui rend difficile l’allongement des rotations
  • Rotations courtes donc pression sanitaire forte et grande vulnérabilité face aux aléas marchés et climat.

Objectifs du groupe  

Sur le plan économique, Maintenir une activité agricole viable sur ce territoire en augmentant la résilience des systèmes face aux aléas : climatiques et de marché.

Sur le plan environnemental, Limiter les impacts de l’activité agricole en réduisant le plus que possible le recours aux intrants chimiques et les émissions de gaz à effet de serre.

Pour atteindre ces objectifs le groupe prévoit de :

  • Développer l’agriculture de conservation : limiter le travail du sol et introduire des couverts. Cela dans le but de :
    • Limiter les rejets de gaz à effet de serre
    • Capter du CO2
    • Améliorer l’activité biologique des sols pour limiter l’érosion et favoriser la dégradation des molécules chimiques
    • Limiter le recours aux herbicides pour une certaine flore adventice (graminées notamment)
  • Améliorer la maîtrise des nouvelles méthodes (macérations, mélanges variétaux, huiles essentielles, désherbage mécanique…) pour régulariser leur efficacité et assurer une stabilité de revenu.
  • Améliorer la maîtrise de nouvelles cultures de diversification (blé dur, sarrasin, lentille…) et travailler à la mise en place de débouchés pour ces cultures.

Axes de travail : 

  • Introduction de couverts végétaux et de légumineuses
  • Introduction de plantes compagnes sur colza et éventuellement sur céréales
  • Réduction du travail du sol
  • Désherbage mécanique
  • Production de cultures de diversification
  • Exploiter la diversité génétique du blé : mélanges de variétés meunières, essai avec des variétés populations de blé de pays

Contact de l'animateur

Florent SAUVADET

06.87.85.07.26

florent.sauvadet@cote-dor.chambagri.fr